Gnu/Linux

Quelques exemples d’utilisation de la commande cat

gtermCat est une des commandes Unix les plus populaires et utilisées. Elle permet de concaténer plusieurs fichiers et afficher leurs contenus. Mais certaines personnes abusent de l’utilisation de cat et tombe dans le useless use of cat (utilisations inutiles de cat). Ce qui a tendance à irriter les puristes, à tel point qu’un prix fut créé pour récompenser les utilisations les plus inutiles !

Dans ce petit tutoriel, je vais vous exposer quelques exemples d’utilisation de cat, certains d’entre eux sont clairement des UUOC, c’est fait exprès pour vous montrer l’étendue des possibilités qu’offre cat, même les plus mauvaises.

Afficher le contenu d’un fichier

C’est l’utilisation basique et la plus répandue de cat :

Pareil pour afficher le contenu de deux fichiers :

Créer un nouveau fichier

Vous pouvez utiliser cat pour créer un nouveau fichier et remplacer son contenu s’il existe :

Attention, si ce fichier existe déjà, son contenu sera écrasé et remplacer par celui que vous venez de saisir ! Donc pour écrire à la fin du fichier, on utilise plutôt le signe de redirection >>, comme le montre l’exemple suivant :

Ce qui donne :

Concaténer deux fichiers

Vous avez deux fichiers hello.txt et world.txt et vous souhaitez les concaténer dans un seul fichier ? Pas de problème, il suffit d’exécuter la ligne de commande suivante :

Numérotation des lignes d’un fichier

Cat permet aussi d’afficher les lignes d’un fichier précédées de leurs numéros :

Si fichier.txt contient des lignes vides, on peut indiquer à cat de les ignorer :

Afficher le nombre total des lignes

On peut se servir de cat pour afficher le nombre des lignes dans un fichier, en dirigeant son résultat dans la commande wc :

Ou encore pour afficher le nombre total des caractères :

Ne pas afficher les sauts de ligne vide inutiles

Si votre fichier contient des sauts de lignes vides répétitifs et que vous souhaitez ne pas les afficher en exécutant cat, l’option -s permet de ne pas les afficher. Supposant par exemple que notre fichier.txt ressemble à ça :

Le résultat de notre commande devrait ressembler à ça :

Voilà, ce sont quelques exemple très basique d’utilisation de cat. Bien évidemment, je vous encourage à lire le manuel de la commande, afin de découvrir toutes les options et possibilité qu’elle offre

7 Comments

  1. xenom

    L’article est sympa, mais l’utilisation de cat avant wc est inutile. Tu peux directement faire un wc -l monfichier.txt , tout comme avec grep on en rencontre souvent la même “erreur”.

    • crowd42

      C’est fait exprès, je l’ai dit dans l’article, j’ai même failli donner des exemples avec more/less :p.

  2. WC

    Pour la partie utilisant wc, cat est de trop.
    “wc -l fichier.txt” et “wc -c fichier.txt” font très bien l’affaire sans surcharger avec du cat.

  3. Juste pour troller un coup, tu fais aussi du cat useless :o)) wc et uniquement lui est suffisant pour connaître la longueur en lignes ou en caractères d’un fichier (wc -c foo.txt, wc -l bar.txt).

  4. cat fichier | quelque chose, c’est un usage inutile de cat (UUOC, useless use of cat en anglais), parce qu’il suffit de faire quelque chose < fichier.

  5. Fred

    wc n’a pas besoin du cat
    mais bonne présentation

  6. aaa

    Le dernier exemple n’est pas bien illustré il n’y a pas de saut de ligne répétitifs et inutiles dans le fichier de départ .

Laisser un commentaire