Internet, News

Shadow Internet : projet américain pour déjouer la censure sur Internet

Le printemps arabe a montré à quel point Internet peut jouer un rôle important dans la coordination des actions et la diffusion des nouvelles en un temps record; d’ailleurs les régimes arabes en Tunisie, Égypte, Libye, Syrie… l’ont compris et ont essayé de limiter les dégâts en censurant des sites, des requêtes de recherche, avant de se radicaliser et de la couper définitivement (Égypte, Syrie et Libye), mais c’était sans compter sur des activistes hackers (en bon sens du terme) comme Telecomix, ou FDN qui ont mis au point différent outils qui permettent de se connecter à Internet via modem RTC, même Google s’y ai mis avec son service speak to twitter.

Tout ça a motivé le gouvernement américain à financer un projet ambitieux, Shadow Internet, qui permettra aux dissidents dans des pays autoritaires de contourner la censure et même d’avoir un accès à Internet grâce à ce qu’ils ont appelé “Internet in suitcase”, Internet dans une valise, selon des propos recueilli par le journal NYT cet appareil pourra passer facilement les frontières et ne demande que peu connaissances techniques pour le mettre en place. Une fois déployé Internet in suitecase permettra des communication sans fil dans une vaste zone avec un accès à Internet impossible à couper !

Internet in suitecase est piloté par New America Foundation, vous pouvez trouver une interview vidéo de Sascha Meinrath directeur Open Technology Initiative dans la fondation et responsable du projet Internet in suitcase, sur le site de Democracy Now.

Le projet ambitionne aussi de créer des réseaux cellulaires à l’intérieure des pays comme la Libye, la Syrie ou la Chine de communiquer avec l’extérieur sans que les régimes en place puissent intercepter leurs appels.

source, image 1, image 2

2 Comments

  1. Harf

    Bonjour,

    Ces gens là nous cherchent-ils vraiment du bien où leurs intérêts ( qui ne sont pas forcément les nôtres )?
    Et la souveraineté nationale dans tout ça ?
    Techniquement c’est louable, mais condamnable politiquement car s’apparente à de l’ingérence.

    Merci pour le blog que je viens de découvrir

    • crowd42

      Merci :). L’initiative au départ a été lancé par des hacktivistes (des gens comme ceux derièrre le projet Tor, I2P, ou Telecomix…) le gouvernement américain ne fait là que les aider financièrement ;).

Laisser un commentaire